Podcasteur le punk de la radio

C’est le moment de faire un petit point d’étape.

L’histoire remonte au mois d’avril où, dans les coulisses du forum robot-maker.com, on cherchait à créer du contenu. J’ai parlé d’interviews. Je pensais d’abord aux acteurs connus comme le professeur Jacques Gangloff et ses cours en video, le youtubeur James Bruton et d’autres. Mais je n’ai eu que des dédicaces par mail. Bien mais pas très profond. Pour ce type de contenu, j’ai testé l’audio avec certains d’entre nous. En plus de mieux connaître mes interlocuteurs, de partager encore plus, de faire de très bonne rencontres, j’ai obtenu de la matière pour tester le matériel, le montage me roder. Et je trouve ça concluant, ça me donne envie de continuer. C’est encore très perfectible mais je trouve ça top !! Merci encore à ceux qui sont venus !!

A propos du format audio

Je le trouve tout à fait adapté à une utilisation annexe. Comme la radio, on l’écoute pendant qu’on continue à ses occupations. En voiture, en transport, à pieds, pendant qu’on bosse sur son robot ^^. Comparé à la video, d’un coté cela limite l’aspect didactique, de l’autre coté c’est plus facile à produire. Et on a l’écrit sur le forum pour l’aspect didactique. Je trouve aussi que le dialogue direct à l’oral rapproche, renforce l’esprit communautaire et démystifie la complexité de la robotique. Et c’est bien là le but.

A propos de la diffusion

Les gens qui viennent sur youtube cherchent du contenu video. On le voit dans les chiffre donnés par youtube, les gens ne lisent que 10% des interviews que j’ai posté sur ce support. Je vais continuer de diffuser sur youtube mais uniquement pour la « visibilité ». La cible des podcasts c’est itunes, podcloud, mon rss et twitter. Soundcloud n’est pas super en forme. Ils licencient … Sur les supports dédiés aux podcasts, on ne peut pas mesurer la durée de l’écoute. C’est un mp3 qu’on télécharge. Mais on se donne toutes les chances que ça le soit :)

On est au tout début de l’histoire. On va continuer les interviews bien sûr. A coté de cela, on va explorer d’autres voies avec une émission périodique. Affaire à suivre donc.

A propos du podcast

On a aucun objectif de chiffre, aucune pression. Ça sort quand ça sort :) On le fait dans la bonne humeur et sérieusement on le fait à la cool. La préparation du conducteur doit être très limitée. Nous n’avons besoin que de notre passion. On fait du contenu qui est diffusé en se marrant.

C’est quand je veux, si je veux, indépendant des media et des autres podcasts, liberté de format, liberté de ton, un espace pas encore très réglementé, très peu de moyens …  Bref, une radio pirate moderne en quelque sorte.

Discussion sur le forum.

Etat du studio

De quoi s’amuser un bon moment.

  • Un micro XLR.
  • Un enregistreur numérique.
  • Un serveur mumble.
  • Des cartes son externes pour brancher un téléphone et un ordi pour le mumble.
  • Un mixeur analogique et le câblage mix-minus pour que tout le monde se parle.
  • Un répondeur et une ligne téléphonique (ligne SIP gratuite).
  • Un serveur icecast2 et un raspberry pour diffuser le master audio brut en direct sur une page web, avec une image prise toutes les minutes pour illustrer.
  • un site web pour porter ces infos et le RSS de diffusion.